trop d’insouciance

Aujourd’hui, je suis tombé de mon piédestal d’insouciance pour apprendre une grande leçon d’électronique : se méfier des interférences.

Jusqu’à présent, j’avais toujours utilisé une carte dédié au contrôle de moteurs : les MD10C de Cytron.

Cette année je me suis dit que je n’avais pas besoin des 10 ampères en continu promis par ce contrôleur, et qu’ajouter une carte par moteur me prenait trop de place sur le robot.

J’ai donc fait une carte électronique en utilisant des LMD18200 afin de contrôler les moteurs, sans prendre aucune précaution contre les interférences. Bien mal m’en a pris, comme vous le constaterez sur la photo ci dessous : les interférences des moteurs me pourrissent le signal des encodeurs, empêchant tout asservissement correct des moteurs.

J’ai donc maintenant le choix entre refaire une carte intégrant des protections contre les interférences, par exemple avec des optocoupleurs, ou revenir en terrain connu en utilisant des MD10C.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *